Le SOERE Coriolis-temps différé Observations Océaniques’

Le système d’observation in situ ‘Coriolis-temps différé Observations Océaniques’ (CTD-O2) vise l’observation pérenne de l’état de l’océan, principalement hauturier. Il s’adresse à la communauté de chercheurs océanographes, intéressés en particulier par le rôle de l’océan sur le climat ou les grands cycles bio-géochimiques ainsi qu’à l’océanographie opérationnelle. Son domaine d’intérêt concerne les paramètres nécessaires à la recherche sur le climat et ceux requis par les missions de l’océanographie opérationnelle. Température, salinité, courants sont les paramètres de base, il pourront être complétés par ceux relatifs aux interactions air-mer, ou ceux reliés à l’océan vert tels qu’oxygène et paramètres bio-optiques.

Définition d'un SOERE

Un SOERE est un système organisé en réseau composé d’un ensemble de dispositifs élémentaires d’observation ou d’expérimentation, « noeuds » du dispositif, portant sur le même objet ou partageant des paramètres observables et mesurables communs à tous les sites du réseau. L’acquisition de ces paramètres, leur mesure, le traitement et l’archivage des données sont effectués de manière sécurisée, pérenne et continue, à partir de chaque «noeud». Pour les utilisateurs, membres ou non de la communauté scientifique, ces réseaux facilitent l’accès à toutes les données disponibles.

Les dispositifs d’observation du SOERE CTD-O2

Le SOERE-CTDO2 rassemble

  • La structure inter-organisme Coriolis, reposant sur trois conventions gérant les composantes ‘moyens à la mer’, ‘centre de données’ et ‘Recherche et développement’ ;
  • des services spécialisés, structurés par type d’instrumentation et de problématiques scientifiques associées, mis en place et labellisés par l’INSU pour satisfaire aux besoins de la recherche ;
  • des actions d’observation de longue durée non labellisés menées en France au sein des instituts de recherche pour contribuer à des réseaux d’observation internationaux;
  • à terme d’autres réseaux pourraient être intégrés

Le contexte scientifique

Le contexte scientifique est celui, d’une part, du rôle de l’océan dans le système climatique (programme international CLIVAR, mais aussi à un moindre degré les programmes IMBER, SOLAS de l’IGBP et PAGES (cal/val paleoSSS)) et, d’autre part, des applications opérationnelles de l’océanographie, souvent en temps quasi-réel, dans un contexte Européen GMES et international GEOSS. L’objectif ‘recherche’ est d’analyser l’état de l’océan et ceci sur des durées de plusieurs décennies, afin de mieux déterminer le rôle de l’océan dans les mécanismes de la variabilité saisonnière à décennale et du changement climatique. Il s’agit de pouvoir analyser/identifier des modes de variabilité naturelle de l’océan hauturier ou des tendances en particulier induites par les actions anthropogènes pour une vaste gamme de paramètres (T, S, courants, oxygène, fluorescence, par exemple) aux grandes échelles spatiales et temporelles (du saisonnier à l’inter-décennal et aux tendances). Ceci implique en particulier de disposer de données in situ précises (de l’ordre de quelques 0.01°C en T et de 0.01 pss en S, par exemple, avec une incertitude sur l’immersion de quelques mètres, pour prendre comme exemples, les profils de température et de salinité). Ceci implique aussi de savoir analyser des données distribuées de façon inhomogène dans le temps et l’espace et de natures diverses (notons en particulier une diversité particulièrement importante des modes d’observations dans la couche de surface). Le SOERE contribuera à ces objectifs, en relation avec la structure Mercator Océan pour les efforts de ré-analyse océanique, les services chargés de l’observation spatiale de l’océan (niveau de la mer, ‘couleur’ de la mer), et la communauté de chercheurs utilisateurs des données et des produits du SOERE. Des enjeux scientifiques plus spécifiques sont précisés au sein des différents services d’observation qui ont été déjà évalués et labellisés, et ne sont donc que brièvement rappelés par des fiches concernant ces différents services.

L’objectif opérationnel est d’acquérir, d’archiver et de mettre à disposition des données océanographiques qualifiées originaires d’acteurs français ou internationaux, en temps différé, où chaque donnée sera associée à un code qualité et si possible corrigée et de la meilleure précision possible pour répondre aux exigences de la recherche. C’est une tâche qui est déjà menée par Coriolis pour la plupart des données concernées en temps réel, mais qui implique un travail complémentaire pour être menée à bien en temps différé

L’archivage des données et leur mise à disposition

Ces deux fonctions continueront d’être assurées principalement par le service Coriolis (www.coriolis-eu.org), et incluent aussi la qualification en temps quasi-réel, la validation et l’application d’éventuelles corrections sur les données en temps différé. Coriolis assurera aussi la diffusion de produits (cartes à basse résolution de l’état de l’océan ou indices caractérisant cette variabilité) issus de la ré-analyse des données ‘temps différé’. Les différents SO maintiennent aussi pour la plupart (sauf MEMO, pour lesquels le SMRU et Coriolis servent de sites pour temps réel et temps différé) des sites dédiés et un archivage des données ‘temps différé’ sous leur responsabilité (par exemple, pour les SO SSS et PIRATA www.obs-mip.fr, mais aussi pour les données de bouées dérivantes instrumentées de capteur de salinité au LOCEAN www.locean-ipsl.upmc.fr/smos/drifters, les données de gliders (mais pas en temps différé pour le moment) du réseau EGO www.ego-network.org, des données de profileurs bio-optiques d’Argo-France au LOV www.obs-vlfr.fr/OAO.

Gouvernance du SOERE-CTDO2

Responsable scientifique: Gilles Reverdin,

Comité scientifique :

  • les activités du SOERE sont suivies par le Conseil Scientifique du GMMC (Groupe Mission Mercator Coriolis) .
  • le représentant du SOERE participera au CS du GMMC et au CE de Coriolis

Ce SOERE a été validé en 2011 et a débuté sa vie officielle au printemps 2011 par une première réunion des acteurs

Partenaires

Organismes partenaires: ceux impliqués dans Coriolis et les SO labellisés